Mes opéras préférés

La Flûte enchantée (1791)

La Flûte enchantée (Zauberflöte) est le dernier des opéras écrits par MOZART. Il s’agit d’un Singspiel, c’est-à-dire d’un opéra écrit en allemand, avec des parties parlées et des parties chantées.

(The magic flute is the last opera written by Mozart, in 1791).

Le livret, particulièrement complexe et passablement misogyne, est de SCHIKANEDER, un frère en maçonnerie de Mozart, et comporte de nombreuses références à la maçonnerie (trois dames, trois enfants, trois gardes, trois temples, trois épreuves…)

On retrouvera Schikaneder un peu plus tard dans l’histoire de la musique puisqu’en tant que directeur du théâtre An der Wien, il commande en 1803 un opéra à BEETHOVEN. Heureusement, la faiblesse du livret proposé empêchera Beethoven d’aller jusqu’au bout, et il choisira finalement une pièce française vantant la liberté pour écrire son opéra Fidelio.

Acte I : Le prince Tamino entre en scène en courant, poursuivi par un gigantesque serpent. Il s’évanouit. Trois dames entrent, tuent le serpent et repartent. Tamino se réveille et trouve le serpent mort à ses pieds. L’oiseleur Papageno apparaît. Il se vante d’avoir tué le serpent, mais les trois dames réapparaissent, menaçantes, et lui fixent un cadenas sur la bouche, pour avoir menti. Les trois dames offrent un médaillon avec le portrait de la fille de la reine de la nuit, et Tamino en tombe amoureux. Elles lui apprennent qu’elle a été enlevée par un démon qui la retient dans son château. Trois coups de tonnerre se font entendre, annonciateurs de la reine de la nuit.

Flûte enchantée TaminoCliquez sur l’image

La reine de la nuit entre, désespérée. Elle dit que si Tamino délivre sa fille Pamina, celle-ci sera à lui pour toujours. (1er air de la reine : O zittre nicht, mein lieber Sohn). Papageno réapparaît. Les trois dames lui enlèvent son cadenas et donnent à Tamino une flûte et à Papageno un carillon (un glockenspiel), instruments qui les aideront dans leur quête de Pamina. Trois jeunes garçons leur montreront le chemin vers le palais de Zarastro, le ravisseur de la princesse.

Dans le palais de Zarastro, Pamina doit échapper aux avances de Monostatos, le Maure chargé de la garder. Papageno arrive, et ils se font peur mutuellement, chacun croyant avoir affaire à un démon. Papageno apprend à Pamina qu’il est venu la délivrer avec le prince Tamino, qui est amoureux d’elle.

Dans un bois sacré se trouvent trois temples. Tamino arrive, conduit par les trois garçons. Il veut entrer dans le temple de la Nature, puis dans le temple de la Raison, mais à chaque fois une voix lui commande : Arrière ! Il s’avance alors vers le temple de la Sagesse, dont la porte s’ouvre. Un prêtre lui révèle la véritable nature de Zarastro et que Pamina vit encore. Il joue de sa flûte, et Papageno lui répond. Tamino sort alors que Papageno et Pamina entrent en scène, poursuivis par Monostatos et ses esclaves. Papageno joue de son carillon, et Monostatos et ses esclaves se mettent à danser. Zarastro entre avec sa suite. Pamina implore sa pitié, mais Zarastro lui dit qu’il ne lui veut pas de mal. Tamino entre enfin et trouve Pamina. Ils se reconnaissent et s’embrassent. Des prêtres bandent les yeux de Pamina, Tamino et Papageno pour les conduire au temple des épreuves.

Acte II : Zarastro demande à ses prêtres d’initier Tamino à la sagesse. Il leur apprend que Pamina est destinée à Tamino, et que c’est pour la soustraire à l’influence néfaste de sa mère qu’il l’a enlevée. Zarastro et ses prêtres invoquent Isis et Osiris pour qu’ils accompagnent les deux humains dans leur parcours vers la sagesse. (O Isis und Osiris).

Flûte enchantée Isis und OsirisCliquez sur l’image

Tamino et Papageno entrent. L’orateur leur demande s’ils sont prêts, Tamino répond que oui, mais Papageno hésite. Le prêtre lui annonce qu’au bout de l’épreuve, il y aura une Papagena pour lui. L’oiseleur accepte donc. La première épreuve sera de garder le silence. Les trois dames entrent et leur prédisent la mort. Papageno, effrayé, commence à répondre mais Tamino lui rappelle qu’il doit se taire.

Monostatos veut voler un baiser à Pamina, endormie. La reine de la nuit apparaît et Pamina se jette dans ses bras. La reine lui apprend alors que son père était un ancien grand prêtre d’Isis et qu’à sa mort il leur avait légué tous ses biens, sauf le cercle solaire d’Isis qu’il avait réservé aux initiés, le laissant à la garde de Zarastro, son successeur. La reine de la nuit tend un poignard à sa fille pour qu’elle tue Zarastro. Si elle ne le fait pas, elle la maudira à jamais (2e grand air de la reine de la nuit : Der Hölle Rache).

Flûte enchantée Reine de la nuitCliquez sur l’image

Tamino et Papageno entrent. Papageno, qui a du mal à garder le silence, se plaint de la soif. Une vieille femme entre porteuse d’eau. Elle prétend que son amoureux s’appelle Papageno, mais part sans dire son nom. Les trois enfants viennent porter au prince et à l’oiseleur la flûte et le carillon. Tamino joue de la flûte et Pamina accourt, enchantée. Mais le prince doit garder le silence. Pamina s’éloigne tristement.

Il reste deux épreuves à Tamino. Quant à Papageno, il a échoué et ne pourra être initié. Il se met à chanter, en s’accompagnant de son carillon. La vieille femme arrive et promet de s’occuper de lui. Papageno résiste, mais quand elle dit qu’elle peut le libérer, il accepte. La vieille femme se transforme alors en une jeune oiseleuse, habillée de plumes comme lui. C’est Papagena.

Les trois jeunes garçons entrent au moment où Pamina, désespérée tente de se suicider avec le poignard. Ils l’en empêchent.

Tamino doit affronter ses dernières épreuves: traverser l’eau et le feu. Pamina revient. Ils peuvent enfin se parler. La princesse apprend au prince que sa flûte a été taillée par son père dans le bois d’un chêne millénaire. Avec cette flûte enchantée, ils peuvent passer l’épreuve de l’eau et le feu.

Papageno menace de se pendre, les trois jeunes garçons l’en empêchent et lui conseillent de jouer de son carillon. Papagena arrive (Duo: Pa pa papageno(na)).

Flûte enchantée Papageno PapagenaCliquez sur l’image

La reine de la nuit et Monostatos entrent dans le temple pour se venger, mais ils se font rejeter à jamais dans la nuit.

Zarastro sur son trône accueille Tamino et Pamina parmi les initiés d’Isis.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s